Histoire de la Ligue Europa

Anciennement connue sous le nom de Coupe de l’UEFA, la Ligue Europa a célébré sa cinquantième édition à l’issue de la saison 2020/2021. Également abrégée “C3”, c’est une compétition européenne organisée chaque année par l’Union des associations  européennes de football (UEFA).

La genèse de la Ligue Europa (C3)

Se tenait entre 1955 et 1971 la Coupe des villes de foires. Comme son nom l’indique, cette compétition était disputée à travers l’Europe par les équipes des villes accueillant des foires, dans le but de promouvoir ces dernières. En 1971, alors que de plus en plus d’équipes y participent, l’UEFA reprend en main l’organisation de cette coupe et en change le nom, le trophée ainsi que les critères pour s’y qualifier : ainsi naît la Coupe de l’UEFA. Retrouvez les chiffres marquants sur la Ligue Europa (club le plus titré, meilleurs buteurs de la compétition, joueurs les plus capé…).

Les débuts de la compétition

C’est donc au début des années 1970 que voit le jour cette nouvelle compétition. Ses participants ne sont autres que les équipes ayant terminées aux meilleures places de leur championnat domestique. N’y participent cependant pas :

  • Le champion de chaque championnat (qui participe à la Coupe des clubs champions)
  • Le ou les vainqueur(s) de coupes nationales (qui disputent la Coupe des coupes)

En fonction du niveau du championnat de chaque pays, entre une et quatre équipes prennent part au tournoi.

De prime abord, les rencontres se disputent sous le format “aller-retour” et les oppositions décidées par tirage au sort. Ce format s’étendait jusqu’en finale durant laquelle les deux participants recevaient l’adversaire dans son stade à tour de rôle. C’est au cours de la saison 1997/1998 que la décision de jouer la finale sur terrain neutre en sous la forme d’un match unique a été prise. De plus, depuis 2000, en conséquence de la disparition des la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe de football (ou “C2”), le vainqueur de la Ligue Europa est opposé à celui de la Ligue des Champions dans le cadre de la Supercoupe de l’UEFA. Disparue en 2009, la Coupe Intertoto est intégrée à la compétition (qui est ainsi renommée “Ligue Europa”)  la saison suivante, offrant plus de tours préliminaires, une phase de groupes comptant 48 équipes mais surtout des revenus mieux répartis entre les participants.

Les 64 participants à la première édition de la Coupe de l’UEFA en 1971

AB Gladsaxe (DAN) Dundee FC (ÉCO) Herta Berlin (ALL) POFC Botev Vratsa (BUL)
Aberdeen (ÉCO) Eintracht Braunschweig (ALL) HIFK Helsinki (FIN) PSV Eindhoven (PBS)
Academica Coimbra (POR) FC Bâle (SUI) IF Elfsborg (SUÈ) Rapid Bucarest (ROU)
ADO La Haye (PBS) FC Cologne (ALL) Juventus Turin (ITA) Rapid Vienne (AUT)
Aris Bonnevoie (LUX) FC Lugano (SUI) Keflavik FC (ISL) Real Madrid (ESP)
AS Saint-Étienne (FRA) FC Nantes (FRA) KF Vllaznia Shkoder (ALB) RSC Anderlecht (BEL)
Athletic Bilbao (ESP) FC Porto (POR) Leeds United (ANG) Saint Johnstone FC (ÉCO)
Atlético Madrid (ESP) FC Red Bull Salzbourg (AUT) Legia Varsovie (POL) Southampton (ANG)
BK Rosenborg Trondheim (NOR) FC Shelbourne (IRL) Lierse SK (BEL) Spartak Moscou (RUS)
Bologne FC (ITA) Fenerbahce (TUR) Lokomotiv Plovdiv (BUL) SSC Naples (ITA)
Carl Zeiss Jena (ALL) Ferencvaros TC (HON) Marsa FC (MAL) Tottenham Hotspur (ANG)
Celta Vigo (ESP) FK Teplice (TCH) MFK Kosice (SLQ) UTA Arad (ROU)
Club Brugge (BEL) FK Zeljeznicar Sarajevo (BOS) Milan AC (ITA) Vasas Bucarest (ROU)
Digenis Akritas Morphou FC (GRÈ) Glentoran FC (IRL-N) Nimes Olympique (FRA) Vitoria Setubal (POR)
Dinamo Zagreb (CRO) Hallescher FC (ALL) OFK Belgrade (SER) Wolverhampton Wanderers (ANG)
Djurgardens IF (SUÈ) Hambourg SV (ALL) Panionios Athènes (GRÈ) Zaglebie Walbrzych (POL)

1972 – 1988 : La patte anglo-germanique

La première édition de la Coupe de l’UEFA se déroule donc lors de la saison 1971/1972 et c’est le club londonien de Tottenham Hotspur qui soulève le trophée. Après avoir passé les cinq tours pour accéder à la finale, ils y sont opposés au club des Wolverhampton Wanderers et l’emportent 2 buts à 1 au match aller avant de décrocher le match nul 1 but partout. L’année suivante, c’est un autre club anglais, Liverpool, qui leur succède (face au Borussia Monchengladbach ; 3-2 au cumulé). Lors de la saison 1975/1976, les Reds deviennent la première équipe à remporter cette compétition à deux reprises (contre le club belge du FC Brugges ; 4-3 au cumulé). Entre-temps, le Borussia Monchengladbach remporte l’édition 1974/1975 puis récidive en 1979/1980. Ipswich Town, l’IFK Goteborg et le RSC Anderlecht sont titrés lors des trois éditions suivantes avant que Tottenham ne s’adjuge son deuxième trophée en 1984. Alors qu’il n’a plus rien remporté depuis 1966 (La Coupe des clubs champions européens face au Partizan Belgrade ; 2-1), le Real Madrid s’adjuge deux coupes de l’UEFA consécutives en 1985 et en 1986. Une première dans l’Histoire ! En 1988, le Bayer Leverkusen vient à bout de l’Espanyol de Barcelone après la séance de tirs au but et remporte ainsi le deuxième titre depuis sa fondation en 1904 (après le titre de champion de 2.Bundesliga de 1979).

1988 – 1999 : La décennie transalpine

Entre 1988 et 1999, chaque finale de la coupe de l’UEFA s’est déroulée avec au moins un club italien présent dans l’affiche (hormis en 1996 quand le Bayern Munich l’emportait face aux Girondins de Bordeaux 5 buts à 1 aux scores cumulés). Encore plus impressionnant, les finales des éditions 1990, 1991, 1995 et 1998 ont vu s’affronter deux équipes italiennes. Cette période faste débute en 1989 avec la victoire du SSC Napoli de Diego Maradona sur le club allemand du VfB Stuttgart. L’année suivante, la Juventus de Turin triomphe de l’AC Fiorentina (3-1 au cumulé) tandis qu’en 1991, l’Inter Milan prend le meilleur sur l’AS Rome (2-1 au cumulé). L’Ajax Amsterdam s’adjuge la coupe en 1992 (face au Torino) mais l’Italie retrouve le chemin de la victoire lors des trois éditions suivantes : La Juventus bat le Borussia Dortmund (1993 ; 6-1), l’Inter Milan l’emporte face au Casino Salzbourg (1994 ; 2-0) et Parme s’impose face aux bianconeri (1995 ; 2-1). Comme indiqué ci-dessus, le Bayern Munich remporte l’édition 1996 et, en 1997, c’est Schalke 04 qui triomphe de l’Inter Milan aux pénaltys.

La finale de 1998 est marquée par la fin des finales jouées sur le modèle “aller-retour” et les Nerazzurri prennent leur revanche sur leur finale perdue l’année précédente et font cette fois tomber la SS Lazio (3-0) au Parc des Princes. La dernière finale du millénaire oppose Parme à l’Olympique de Marseille, finalement largement défait 3 buts à 0 par l’équipe du jeune Gianluigi Buffon.

2000 – 2021 : Une domination ibérique en Ligue Europa

Notre deuxième millénaire débute par le sacre de Galatasaray (face à Arsenal) qui devient ainsi le premier club turc à remporter une coupe d’Europe. Les deux titres suivants sont conquis par Liverpool (5-4 contre le Deportivo Alavés) – qui remporte sa troisième C3 – puis par le Feyenoord Rotterdam (3-2 contre le Borussia Dortmund). L’année 2003 résonne comme le début d’une domination hispano-portugaise qui court encore de nos jours. En effet, le FC Porto bat le Celtic Glasgow lors de cette édition puis c’est au tour du Valence CF de s’imposer face à l’OM en 2004. Entre les saisons 2004/2005 et 2008/2009 (la dernière durant laquelle la compétition est encore nommée “Coupe de l’UEFA”), au moins un club espagnol ou portugais figure dans trois finales sur les cinq disputées sur la période (le Sporting Portugal en 2005, le Séville FC en 2006 et 2007 et l’Espanyol de Barcelone en 2007).

Lors de la première édition de la désormais Ligue Europa (lors de la saison 2009/2010), l’Atletico de Madrid s’offre le Fulham FC pour remporter sa première C3 (et récidive lors de l’édition 2012). La saison suivante est marquée par une finale 100% portugaise entre le FC Porto et le Sporting Braga (1-0). Le Sporting Portugal échoue de nouveau à deux reprises en finale en 2013 (face à Chelsea) et en 2014 (contre le FC Séville). Cette victoire andalouse est la première d’une série de trois consécutives, un record dans la compétition, faisant des Blanquirrojos, le club le plus titré dans la compétition (après ses sacres en 2006 et en 2007). En 2017 survient un petit événement : c’est la première fois que, depuis la nouvelle formule instaurée en 2009, aucune équipe ibérique ne fasse partie de la finale de la compétition puisque ce sont Manchester United et l’Ajax Amsterdam qui se disputent le titre (voyant d’ailleurs le club anglais titré pour la première fois en C3). L’année suivante, l’Atletico de Madrid remporte sa troisième Ligue Europa en disposant facilement de l’Olympique de Marseille (3-0) au Parc OL. En 2019, les observateurs ont cette fois le droit à une finale 100% anglais entre les Blues de Chelsea et les Gunners d’Arsenal (4-1). La saison 2019/2020, impactée par la crise sanitaire mondiale due au coronavirus, voit la compétition repenser en “Final 8” sur des matchs simples et tous disputés en Allemagne (un pays moins touché par la pandémie) au mois d’août. C’est dans ce contexte que le FC Séville s’offre le scalp de l’Inter Milan (3-2) et, par la même occasion, son sixième titre. En 2021, c’est le sous-marin jaune de Villareal qui, à la surprise générale, vient à bout de Manchester United au terme d’une séance de tirs au but d’anthologie (11-10), sacrant ainsi les espagnols pour la première fois de leur Histoire et leur coach, Unai Emery, pour la quatrième fois : une performance inégalée.

Depuis le début des années 2000, 11 des 21 finales disputées en Ligue Europa ont donc été remportées par un club espagnol. Démentiel !