Manchester United FC : présentation du club de football des Red Devils

Manchester United fait parti des grands clubs du championnat anglais de Premier League. Pour plus d’informations sur les matchs et les résultats des Red Devils, le mercato et les transferts, découvrez nos articles sur l’actualité de Manchester United.

Old Trafford : le stade de Manchester United

Avant d’évoluer à Old Trafford, Newton Heath dispute ses matchs à North Road avant de s’installer à Borth Road de 1878 à 1893 puis à Bank Street. Ces trois terrains sont d’un état déplorable et les équipes adverses s’en plaignent régulièrement. En 1902, proche de la faillite, le club voit son stade être fermé par les huissiers et grâce à l’argent récolté par le capitaine Harry Stafford, l’équipe peut disputer ses matchs et s’installe temporairement à Harpurney.

Il faut cependant attendre l’investissement de John Henry Davies pour que United dispose d’un terrain acceptable. C’est ainsi qu’Old Trafford devient le nouveau stade des Mancuniens en avril 1909 et est inauguré le 19 février 1910 face à Liverpool (3-4). Initialement prévu pour accueillir 100.000 personnes, des aménagements ont abaissé sa capacité jusqu’à celle connue aujourd’hui à hauteur de 75.643 places assises.

Les couleurs de Manchester United

Le club a connu diverses couleurs au cours de son histoire. Initialement, Newton Heath portait un maillot mi-jaune, mi-vert (1878-1892/1894-1896). Le rouge et le blanc (1894-1896) et le blanc (1896-1902) ont également été utilisés. Dès 1902, le club adopte sa tenue encore bien connue de nos jours, à savoir un maillot intégralement rouge, un short blanc et des chaussettes noires.

Concernant les maillots extérieurs, le jaune et vert est généralement utilisé jusqu’au début des années 1990 bien que d’autres couleurs apparaissent telles que le bleu et blanc rayé (1903-1916), le noir (1994 et 2003) ou encore le bleu et argent (2000). L’un des maillots extérieur le plus connu est sans doute celui porté lors de la saison 1995/96 de couleur grise. Depuis son arrivée chez Nike, le club mancunien connaît différentes tenues utilisées pour les matchs loin d’Old Trafford.

Quant au maillot third, il est généralement de couleur bleue en hommage au titre européen de 1968 mais connaît également quelques exceptions comme le maillot jaune des années 1970 ou encore une tenue blanche, rouge et noire dans les années 2000.

Le logo de Manchester United

Bien que modifié à quelques reprises, l’écusson de United a toujours conservé la même base qui est un dérivé du blason de la ville. On y retrouve un diable provenant du surnom de “Red Devils” et adopté dans les années 1960 par Matt Busby et qui fait référence à celui présent sur le club voisin de Salford City Reds. Il apparaît sur l’insigne du club en 1970 et brandit un trident.

Les dernières actualités de Manchester United

Palmarès et statistiques de Manchester United

Quel est le palmarès de Manchester United ?

Manchester United est le club le plus titré de l’histoire du championnat anglais avec 20 titres nationaux (13 Premier League et 7 titres de First Division).

Trophée(s) Nombre Année(s)
Premier League 13 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013
First Division 7 1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967
FA Cup 12 1909, 1948, 1963, 1977, 1983, 1985, 1990, 1994, 1996, 1999, 2004, 2016
League Cup 5 1992, 2006, 2009, 2010, 2017
Community Shield 21 1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967, 1977, 1990, 1983, 1993, 1994, 1996, 1997, 2003, 2007, 2008, 2010, 2011, 2013, 2016
Ligue des Champions 3 1968, 1999, 2008
Europa League 1 2017
Coupe des vainqueurs de coupe 1 1991
Supercoupe de l’UEFA 1 1991
Coupe Intercontinentale 1 1999
Coupe du monde des clubs 1 2008

Qui est le meilleur buteur de l’histoire de Manchester United ?

Wayne Rooney est le meilleur buteur de l’histoire de Manchester United avec 253 buts inscrits en 559 matchs.

Joueur Nationalité Nombre de buts Nombre de matchs
Wayne Rooney Angleterre 253 559
Bobby Charlton Angleterre 249 758
Denis Law Écosse 237 404
Jack Rowley Angleterre 211 424
Denis Viollet Angleterre 179 293
George Best Irlande du Nord 179 470
Joe Spence Angleterre 168 510
Ryan Giggs Pays de Galles 168 963
Mark Hughes Pays de Galles 163 467

Qui est le joueur avec le plus d’apparitions dans l’histoire de Manchester United ?

Avec 963 capes, Ryan Giggs est le recordman d’apparitions sous le maillot mancunien mais également le joueur à avoir disputé le plus de matchs dans l’histoire du championnat d’Angleterre.

Joueur Nationalité Nombre de matchs
Ryan Giggs Pays de Galles 963
Bobby Charlton Angleterre 758
Paul Scholes Angleterre 718
Bill Foulkes Angleterre 688
Gary Neville Angleterre 602
Wayne Rooney Angleterre 559
Alex Stepney Angleterre 539
Tony Dunne République d’Irlande 535
Denis Irwin République d’Irlande 529
Joe Spence Angleterre 510

Histoire du club de Manchester United

Fondé en 1878 sous le nom de Newton Heath, Manchester United est le club le plus titré d’Angleterre. Riche d’une histoire le plaçant parmi les plus grands clubs du monde, Manchester United est aujourd’hui encore un cador européen bien qu’il ait récemment eu plus de difficultés à s’affirmer, tant sur la scène nationale qu’internationale.

1878 – 1945 : Des débuts contrastés

Il faut remonter à l’année 1878 pour assister à la naissance du Newton Heath LYR FC, équipe de football de la compagnie ferroviaire Lancashire and Yorkshire Railway. Alors que le club a du succès sur la scène locale, il souhaite accéder à la Football League, fondée en 1888.

Voyant son entrée être refusée, le club décide alors de s’associer à certains de ses pairs dans le but de créer, en 1889, la Football Alliance, championnat duquel le NH LYR FC termine huitième lors de la première saison. Peu après, la LYR stoppe son sponsoring de l’équipe qui devient alors Newton Heath. La Football League et la Football Alliance fusionnent en 1892 et une nouvelle ligue, divisée en deux divisions, voit le jour. Le club est intégré au premier échelon mais, dès la première saison, frôle la relégation. À l’été 1893, le club déménage à Bank Street.

Après plusieurs années plutôt compliquées, John Henry Davies, un brasseur, prend la décision d’investir dans le club et recrute de nouveaux joueurs ainsi qu’une nouvelle direction. Le nom du club est également soumis à un changement et devient le Manchester United Football Club en 1902, désormais paré de rouge et de blanc, abandonnant le vert et l’or d’antan.

Lors de la première saison du MUFC, les investissements de Davies portent leurs fruits puisque le club termine à la 5ème place du championnat. À l’été 1903, le journaliste Ernest Mangnall est engagé afin qu’il apporte une véritable identité de jeu à l’équipe. Ainsi, il oblige les joueurs à s’entraîner sans ballon tout au long de la semaine dans le but de leur donner envie de lui courir après le week-end. En 1906, le club parvient également à attirer la star de Manchester City, le club rival, Billy Meredith.

Deux ans plus tard et entraîné par Mangnall, Manchester United remporte le premier titre de champion d’Angleterre de son histoire, devançant le dauphin d’Aston Villa et le rival Manchester City. La saison suivante, les Red Devils remportent leur première FA Cup et, en 1910, Davies acquiert des terrains dans le quartier d’Old Trafford pour y faire construire une enceinte du même nom. Doté d’une capacité de 80’000 places, le stade est inauguré le 19 février 1910 par une défaite face à Liverpool (3-4).

En 1911, l’équipe réalise le doublé championnat – Charity Shield, évènement qui marque la fin d’une première période faste pour les rouges. Au cours des années 1910, Ernest Mangnall s’engage pour l’ennemi Citizen, l’affluence générale à Old Trafford décroît et l’éclatement de la Première Guerre mondiale contraint le club à ne disputer que des championnats locaux, les nationaux étant suspendus. Les années 1920 et 1930 sont difficiles pour les Mancuniens dont le rival occupe la tête d’affiche. United descend même en seconde division en 1922 et y demeure difficilement. Tant et si bien qu’en 1927, les fans menacent de boycotter le club. En conséquence, l’homme d’affaires James Gibson éponge la dette du club (2000 livres) et en devient propriétaire. Après 17 ans au second échelon du football anglais, les Red Devils parviennent finalement à retrouver la première division en 1939, alors que la guerre débute.

1945 – 1969 : L’ère Busby

Au sortir de la guerre, Matt Busby rejoint Manchester United en qualité de manager, lui qui a longtemps évolué sous les couleurs des Citizens. Il recrute de nouveaux joueurs, dirige les entraînements et s’entoure de Jimmy Murphy en tant qu’adjoint. En 1948, le club remporte la Coupe d’Angleterre puis le championnat en 1952. Suite à ces victoires, il considère important de renouveler son effectif en optant pour une politique reposant sur la jeunesse. Ainsi, Man U retrouve le succès en championnat en 1956 puis en 1957, portée par une équipe âgée de 22 ans de moyenne dont les joueurs sont surnommés les “Busby Babes”. À la même époque, Manchester United devient le premier club anglais à participer à la Coupe des clubs champions malgré l’hostilité de la fédération anglaise.

L’année 1958 est marquée par la plus grande tragédie de l’histoire du club. Le 6 février, au cours d’un crash aérien survenu à Munich, huit joueurs trouvent la mort et quinze membres du club sont blessés. Durant les années 1960, Matt Busby tente de reconstruire son équipe en accordant sa confiance à de jeunes joueurs dont le plus célèbre est George Best. Ainsi, MU remporte la coupe d’Angleterre en 1963. Entre ses sacres dans le championnat d’Angleterre en 1965 et en 1967, le club est humilié en Coupe des coupes par le Sporting Portugal.

En 1968, qualifié pour la coupe d’Europe des clubs champions, Manchester United remporte la première compétition européenne de son histoire après son succès 4 buts à 1 face au Benfica Lisbonne. L’année suivante, Matt Busby décide de prendre sa retraite et est remplacé par Wilf McGuinness.

Instabilité managériale à Manchester United entre 1969 et 1986

Après une huitième place en 1969-1970 et un mauvais départ lors de la saison 1970-1971, McGuinness est débarqué et Busby revient pour disputer la fin de la saison. Le club ne connaît pas la stabilité en terme managérial et différents coachs se succèdent. Si Tommy Docherty permet à MU de ne pas être relégué en 1972, il ne peut l’empêcher en 1974 après le départ de joueurs majeurs tels que George Best, Denis Law et Bobby Charlton. Pour couronner le tout, Law, qui a rejoint Manchester City, marque un but qui envoie les Red Devils en seconde division. Le club remonte cependant dès la saison suivante et, en 1976, rallie la finale de la coupe d’Angleterre (perdue contre Southampton) mais la remporte la saison suivante. Malgré ce titre, Docherty est renvoyé après que sa relation avec la femme du psychothérapeute n’éclate.

Dave Sexton arrive pour le remplacer en 1977 et, en raison de classement de milieu de tableau pendant plusieurs saisons, est finalement débarqué en 1981. Sous le management de Ron Atkinson, Manchester United remporte une nouvelle coupe d’Angleterre en 1985 mais le coach finit par être renvoyé à la fin de la saison 1985-1986.

L’arrivée de Ferguson à Manchester United en 1986

Pour lui succéder, Manchester United engage Alex Ferguson en provenance du club écossais d’Aberdeen. Après une 11ème place en 1987, il termine second en 1988 mais connaît deux années suivantes difficiles. Sur la sellette en 1990, il sera finalement sauvé par le titre en coupe d’Angleterre. La saison suivante, les Red Devils remportent la Coupe des Coupes face au FC Barcelone. Cette année 1991 résonne comme un tournant dans l’histoire du club puisqu’il entre en bourse avec une valeur à hauteur de 47 millions de livres.

Avec des joueurs tels qu’Eric Cantona, Paul Ince, Gary Pallister ou encore Ryan Giggs, United remporte le championnat en 1993, le premier depuis 1967. En 1994, le club réalise même le doublé coupe-championnat, porté par le milieu de terrain iralndais Roy Keane arrivé de Nottingham Forest. Cependant, MU connaît un grand choc lors de cette même saison avec le décès de Matt Busby le 20 janvier 1994.

En 1995, privé de Cantona, suspendu huit mois après son coup de pied sur un supporter de Crystal Palace, les mancuniens sont défaits en finale de coupe d’Angleterre et terminent à la seconde place du championnat. La saison suivante est une nouvelle fois couronnée de succès et ponctuée par un nouveau doublé. Après un nouveau titre de champion en 1997, Eric Cantona annonce sa retraite à l’âge de 30 ans.

1998 – 1999 : la règle de 3

La saison 1998 – 1999 est historique pour le club anglais puisqu’il devient le premier club du Royaume à remporter le championnat, la coupe d’Angleterre et la Ligue des Champions la même année, le tout à l’issue de trois scénarios anthologiques. En Premier League, Manchester est, jusqu’à la dernière journée, aux prises avec Arsenal et avec Chelsea. Le parcours en coupe est pour sa part notamment marqué par le but inscrit par Ryan Giggs en demi-finale pour offrir la victoire aux siens face aux Gunners. Pour finir, MU remporte la C1 au terme d’une folle finale face au Bayern Munich. En plus de ce triplé, les hommes de Ferguson s’adjugent la Coupe intercontinentale face au SE Palmeiras.

1999 – 2013 : Années de succès pour Manchester United

La fin du XXème siècle et le début du XXIème sont marqués par la rivalité entre Arsenal et Manchester United. Les deux clubs remportent tous les titres de champion entre 1996 et 2004. Le club du nord de l’Angleterre gagne les éditions 1999, 2000 et 2001 mais peine à s’imposer en Europe. Ayant perdu le titre à l’issue de la saison 2001/02, Manchester United débourse 40 millions de livres pour s’offrir Rio Ferdinand, le défenseur central star de Leeds United. Investissement rentable puisque le club retrouve son titre de champion en 2003. L’intersaison 2003/04 est notamment marquée par le départ de David Beckham au Real Madrid mais surtout par l’arrivée de Cristiano Ronaldo, alors joueur du Sporting Portugal et seulement âgé de 18 ans. Incapables de lutter face aux fameux invincibles d’Arsenal, Manchester United parvient cependant à remporter la coupe d’Angleterre face à Millwall (3-0). Au mercato estival 2004/05, les Red Devils parviennent à recruter la jeune pépite anglaise Wayne Rooney. Bien qu’ils ne remportent aucun titre cette saison-là, ils sont rachetés à 75% par la famille Glazer, permettant au club d’être valorisé à 800 millions de livres et le retirant de la Bourse. La saison suivante, MU remporte la League Cup mais perd Roy Keane et Ruud Van Nistelrooy, tous deux en froid avec le club.

En 2007, malgré des bons parcours en C1 et en coupe d’Angleterre, Manchester ne remporte finalement “que” le championnat. La saison suivante est cependant marquante puisqu’elle est celle de l’explosion de Cristiano Ronaldo qui inscrit 42 buts toutes compétitions confondues, un 17ème titre de champion d’Angleterre et une victoire en Ligue des Champions face à Chelsea. Cette finale s’inscrit également dans l’histoire du club sous plusieurs aspects. Lors de la rencontre, Ryan Giggs bat notamment le record d’apparitions sous le maillot mancunien en devançant Bobby Charlton et ses 758 capes. De plus, cette victoire intervient 40 ans après le dernier sacre européen de United sur la scène européenne, un siècle après leur premier titre et 50 ans après la catastrophe munichoise.

Les saisons suivantes sont celles des 18ème, 19ème et 20ème titres de champion (2008/09, 2010/11 et 2012/13), d’une nouvelle League Cup (2009/10) et d’un Community Shield (2011). Le club devient ainsi le détenteur du nombre de championnats remportés, devançant Liverpool. Durant cette période, Cristiano Ronaldo est transféré au Real Madrid et Carlos Tévez, Van der Sar, Neville ou encore Paul Scholes quittent à leur tour l’équipe.

L’ère post-Ferguson après 2013

Sir Alex Ferguson décide de prendre sa retraite à l’issue de la saison 2012/13 et est remplacé par David Moyes. Alors qu’il signe un contrat de six ans, l’ancien manager des Toffees est finalement débarqué au bout de onze mois conséquemment à de mauvais résultats. La saison est dure et le club la termine sans remporter le moindre titre.

Louis Van Gaal arrive sur le banc pour la saison 2014/15, devient le premier non-britannique à diriger le club mais doit composer avec le départ à la retraite de plusieurs légendes du club mancunien (Ryan Giggs, Nemanja Vidić, Rio Ferdinand et Patrice Evra). Pour pallier leur absence, les dirigeants des Red Devils déboursent près de 200 millions d’euros pour s’offrir Ander Herrera, Luke Shaw, Marcos Rojo, Angel Di Maria, Daley Blind et Radamel Falcao. Quatrième du championnat, le coach batave parvient à retrouver la Ligue des Champions, l’un des principaux objectifs de sa direction.

Cette politique de recrutement se poursuit en 2015 avec les arrivées de Memphis Depay, de Matteo Darmian, de Morgan Schneiderlin, de Bastian Schweinsteiger et d’Anthony Martial. Malgré une douzième coupe d’Angleterre, le divorce entre Manchester United et Louis van Gaal se consume en raison d’une non-qualification en C1.

Retour au premier plan pour Manchester United à partir de 2016

José Mourinho est recruté pour endosser le rôle de coach et connaît un succès immédiat avec des victoires lors du Community Shield, de la League Cup et surtout de la Ligue Europa. Grâce à ce dernier sacre, MU retrouve la Ligue des Champions et dispute la Supercoupe de l’UEFA. Lors du mercato estival, Éric Bailly, Zlatan Ibrahimovic, Henrikh Mkhitaryan et Paul Pogba viennent renforcer l’effectif mancunien. Lors de cette saison 2016/17, Wayne Rooney devient le meilleur buteur de l’histoire du club (250 buts en 546 matchs).

La saison 2017/18 débute par une défaite en Supercoupe de l’UEFA (2-1 face au Real Madrid) malgré les nouvelles recrues que sont Romelu Lukaku, Nemanja Matić et Victor Lindelöf. Malgré un jeu jugé trop défensif, Manchester United parvient à se qualifier pour la Ligue des Champions pour la seconde saison consécutive, une première depuis le départ de Sir Alex Ferguson. Après un début de saison 2018/2019 compliqué, José Mourinho est licencié et remplacé par un trio composé d’anciens joueurs : Ole Gunnar Solskjaer secondé par Mike Phelan et Michael Carrick (qui avait pris sa retraite l’été précédent). En mars 2019, les mancuniens réalisent un come-back inédit face au Paris Saint-Germain. Après avoir perdu 0-2  au match aller, les anglais parviennent à l’emporter 1-3 au retour avec une équipe largement remaniée en conséquence de nombreux blessés et suspendus. La fin de saison est cependant difficile et les Red Devils ne terminent qu’à la sixième place du championnat.

12ème après 8 journées lors de la saison 2019/20, MU se relance et achète Bruno Fernandes lors du mercato hivernal et parvient à se placer sur la troisième place du podium à la fin d’un championnat marqué par la crise de COVID-19. La saison 2020/21 voit United tenter de réaliser avec City sans toutefois y parvenir et en terminant dauphin de son rival avec 10 points de retard sur ce dernier. De plus, en avril 2021 le club s’annonce comme membre fondateur de la Superligue avant que la naissance de cette compétition n’avorte suite à la colère des supporters des 12 clubs participants. Ed Woodward, vice-président exécutif, ne survit pas à ce soulèvement titulaire et quitte Manchester. Sur la scène européenne, MU est reversé en C3 après sa troisième place en poules de Ligue des Champions et finit par être défait en finale face à Villareal au terme d’une séance de tirs au but anthologique. En juillet, “OGS” est officiellement prolongé jusqu’en 2024 à la tête de l’équipe.

Plus d’informations sur les autres clubs de Premier League

Insolite-Foot.fr

Insolite-foot.fr © 2021 - Tous droits réservés